La Glace et le Ciel

Bonsoir à tous !


Restons dans l’esprit nature et écologie du mois de mars, avec le jeu de carte tiré du film éponyme de Luc Jacquet : La Glace et le Ciel.

La glace et le ciel
"Soyez les gardiens du subtil et permanent équilibre opéré entre la vie et les éléments dans lesquels elle évolue : l'air, la terre et l'eau."


La Glace et le Ciel se joue en coopération jusqu'à 4 joueurs. Ce sont des parties d'environ 15 minutes, assez simples à appréhender et assez addictives pour en refaire d’autres après !


Il faut tout d’abord bien comprendre le contenu du jeu. Il y a les cartes Air, Terre et Eau qui sont placées à la verticale et les cartes Est, Nord et Ouest à l'horizontale.
On a ensuite 4 cartes Glaces qui sont un facteur d’échec de la partie et les cartes Ciel, qui permettent, en fin de partie, de savoir si l’on a perdu, gagné de justesse, de façon prometteuse, parfaite ou excellente !
Chaque joueur va avoir en main un certain nombre de carte Génération (selon le nombre de joueurs), qu’il voit et deux cartes qui sont de dos pour lui : 1 carte Objectif Repère et 1 Objectif Biosphère. Il faut donc réaliser les objectifs que chacun a en main, mais sans les connaitre soi-même. La communication non verbale, ainsi qu’une grande attention concernant le placement des cartes de ses compagnons sont importants !
A la fin du tour, on comptabilise le nombre d’objectifs atteints ainsi que les pénalités de CO2, qui font fondre la Glace ! Rappelez-vous, si la Glace a fondu, vous avez perdu !
Il y a 3 Générations, ce qui signifie qu’une partie se joue en 3 tours. Il faudra donc être vigilant tout le long pour espérer gagner !


La Glace et le Ciel est un jeu de carte rapide, qui demande réflexion et concentration. Il est accessible pour des joueurs sachant élaborer une stratégie, donc les Petits devront attendre un petit peu avant de participer au sauvetage écologique.
Petit bonus, dans le livret de règles se trouvent de nombreuses informations sur les équilibres délicats qui régissent notre monde au travers de la biosphère, l’atmosphère, la lithosphère et l’hydrosphère. Mais aussi l’impact qu’a l’anthropocène, à savoir l’Homme, qui est une force géologique désormais.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés